Pharmasimple – Investir dans la parapharmacie en ligne ?

I. Présentation

Fondée en 2010 par Michaël Willems et Annabelle Thiry, Pharmasimple est une parapharmacie en ligne qui propose ses produits dans 17 pays européens. Basée en Belgique, son marché principal est français. Le groupe a l’ambition de devenir un des leaders du secteur en Europe et se différencie par la vente de sa propre marque. Dans cette optique, l’entreprise a racheté Parapharmazen en 2018, puis 1001 Pharmacies en 2019. Le groupe ainsi constitué opère désormais autour de trois sites internet :

  • pharmasimple.com
  • parapharmacie-en-ligne.com
  • 1001pharmacies.com

Lors de l’annonce de l’achat de 1001pharmacies.com, Pharmasimple annonce que « cette nouvelle opération de croissance externe permet au Groupe de devenir le « numéro 1 » en trafic naturel de la parapharmacie en ligne en France. » Ainsi, ce nouveau groupe totalise environ 1,3 millions de visiteurs mensuels. Ce qui en ferait, d’après le management, le leader des sites de e-commerce de vente de produits de parapharmacie en France. On comprend que l’ambition de l’entreprise est de se positionner en tant que marketplace de la parapharmacie en ligne.

L’ambition des dirigeants de Pharmasimple ne semble pourtant pas comblée. Après l’acquisition de 1001pharmacies, Michael Willems, CEO, annoncait « après une première acquisition réussie, nous sommes prêts et rodés pour en réaliser une deuxième ».

Sur 2019, Pharmasimple a produit 28,1M€ de CA en forte augmentation par rapport à 2018. Les acquisitions produisent leurs effets.

Cette soif de croissance interne et externe, n’est pas gratuite. Le résultat net continue de se creuser à -2,8M€. Et pour l’épancher le groupe a réalisé plusieurs augmentations de capital au cours des derniers mois. Tout d’abord une augmentation de capital de 5M€, avec création de 1 108 647 actions nouvelles (environ 4,5€/actions), puis un placement privé d’1M€ aux mêmes conditions. Le tout portant le capital social de Pharmasimple à 2 889 595 actions. L’actionnariat est composé majoritairement des fondateurs (27,4%), de M. Martin Genot, agissant au nom d’un groupe d’investisseurs spécialisés dans l’e-commerce (17%), de La Société Régionale d’Investissement de Wallonie et IMBC (8,2%).

Considérant qu’elle perd environ 2M€ par an pour fonder sa croissance, cette augmentation de capital permettrait à l’entreprise de tenir deux ou trois années. Dans un futur proche, elle devra tout de même s’atteler à se rapprocher de l’équilibre financier afin de démontrer que les acquisitions offrent de réelles synergies. M. Willems, considère le point d’équilibre à environ 30/35 M€ de chiffre d’affaires, ce qui n’est plus très éloigné (nous le verrons plus bas). Il s’engage également à communiquer cette année sur « un plan de développement à 3 ans avec des objectifs clairs de chiffre d’affaires et de rentabilité ». Le contexte a repoussé la communication autour de ce plan, à suivre.

II. Suivi des tendances

Le business modèle de Pharmasimple est un candidat idéal pour notre approche de suivi des tendances internet. Chacun de ses clients et chacune de ses ventes se fait via l’un de ses trois sites ecommerce. En suivant méticuleusement l’activité et la dynamique de ses sites, nous sommes en mesure de déterminer la dynamique du groupe. Nous tenterons donc d’anticiper les résultats du groupe par le suivi du trafic de ses trois sites, comme nous vous l’avons présenté précédemment pour Maisons du Monde, Claranova, Miliboo et Lands’ End.

A. Trafic mensuel des différents sites du groupe

Le trafic global du groupe, qui était relativement stable sur les derniers mois, profite indéniablement d’un effet d’aubaine et de mise en lumière suite à cet épisode de coronavirus. L’hygiène et la santé sont dans tous les débats et le confinement donne un hedge supplémentaire aux acteurs présents et agiles sur internet. Nul doute que passé cet épisode, des mesures gouvernementales et privées feront que le sujet restera présent et que la demande en produite d’hygiène de type masque, gel ou savons garderont une place plus importante dans le budget des français et des européens qu’il ne l’était précédemment. Nous pouvons donc clairement imaginé que pharmasimple, profite de cette vague pour continuer de développer son modèle et que l’intérêt pour ces produits ne retombe pas.

Le nombre de visites sur les sites du groupe dépasse désormais le nombre de 2 millions, ce qui lui donne désormais une taille critique sur laquelle le groupe pourra s’appuyer pour se développer.

B. Effet de la crise sanitaire.

En analysant une plus longue période, on se rend compte du travail effectué par Pharmasimple. D’un site presque invisible en 2018, il a construit, par croissance externe et interne, un réseau de trois sites à la popularité grandissante. L’étape clé est certainement l’achat de 1001pharmacies en 2019. Cela a permis au groupe d’obtenir un effet de volume conséquent et triplant le trafic du organique du groupe.

Et depuis le début de l’année, le groupe surfe sur l’effet de la crise sanitaire. La demande en produit d’hygiène a bondi et est au centre de toutes les conversation familiales, politiques et entrepreneuriales. Cette demande risque de perdurer et de s’accroître encore longtemps. Le groupe est désormais extrêmement bien placé pour en profiter pleinement.

III. Projections

Sur fond de crise sanitaire, le groupe a annoncé avoir comptabilisé pour le seul mois d’avril 2020 un chiffre d’affaires de 6,8 M€. En ajoutant les 10,1M€ du premier trimestre 2020, nous avons déjà 16,9M€ de CA assurés à fin avril, à mettre en perspective avec les 28,1M€ sur l’année 2019 complète. Pharmasimple nous indiquent que « cet accroissement des ventes est à la fois dû à la demande conjoncturelle de produits Covid-19 (masques chirurgicaux, oxygénateurs, gels hydroalcooliques, thermomètres, …) mais également aux conséquences structurelles des changements de mode de consommation des clients grand public qui favorisent de plus en plus les plateformes d’e-commerce. »

À ce rythme, le groupe pourrait viser un CA de 40M€ minimum sur l’année 2020, ce qui devrait permettre de dépasser le point d’équilibre annoncé par M. Willems. Si tel est le cas, cette crise sanitaire, et la forte visibilité ainsi que l’augmentation soudaine du trafic, auront permis au groupe de gagner deux ans dans son développement. Le cash levé pourra alors certainement servir à autre chose que financer de la croissance interne. Il est possible d’imaginer une ou deux nouvelles acquisitions ciblées afin de renforcer la part de marché de Pharmasimple dans un futur proche.

La capitalisation boursière a été fortement corrigé ces dernières semaines. À 11,80 € par action, elle se porte désormais à 34M€, et n’est plus aussi peu chère qu’il y a quelques semaines. Le marché semble comprendre la dynamique et les perspectives qui s’offrent au groupe. Elle se présente comme une des rares entreprises ayant immédiatement profité de la crise sanitaire, sans avoir a adapté son business modèle. De notre côté, bien que suivant de près l’entreprise, nous avons loupé une fenêtre de tir durant le mois de mars, en pleine panique boursière alors que les données nous montraient avec évidence l’ampleur du trafic généré par ces sites. Au cours actuel, l’entreprise n’est pas encore rentable et elle se paie déjà plus d’une fois son CA de l’an passé. Pour le moment, nous préférons rester à l’écart et patienter, en attendant que les données du trafic nous confirme qu’il ne s’agissait pas que d’un effet temporaire dû à la crise sanitaire. L’hyper volatilité constatée sur les marchés ces dernières semaines et de Pharmasimple historiquement, pourrait alors nous offrir une nouvelle opportunité d’entrer sur cette entreprise pleine de promesses. En attendant, nous continuerons de suivre de près l’évolution de ses données de trafic sur les prochains mois.

Vous pouvez partager cet article sur Twitter :


Note 1 : A la date de publication de l’article, nous ne sommes pas actionnaires de Pharmasimple.

Note 2 : Cette analyse n’est en aucun cas une recommandation ou un conseil boursier. Nous présentons ici nos recherches et nous expliquons notre démarche, mais cela n’est en aucun cas une incitation à nous suivre. Cet article ne représente que notre avis personnel et ne constitue en aucun cas un conseil d’achat ou de vente. Nous vous recommandons de faire votre propre analyse.


Articles similaires :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.